BEAT STYLE MAKERS
Image default
Hors-série

Léo Walk, l’artiste multi facettes

Petit ami de la très en vogue Angèle, Léo Walk (comme il se fait appeler), a définitivement plus d’une corde à son arc. Danseur invétéré, il ne sera cependant jamais resté sur ses acquis. Chorégraphe, créateur de sa propre marque « Walk In Paris », et la tête dans la musique, c’est un artiste plus que complet donc on va vous parler aujourd’hui.

 

Quelquefois aperçu entre deux pintes au Rosmarino, Leo sait se faire discret, alors que le petit cache un talent déjà bien assez respecté.

 

Reconnu pour avoir été l’un des danseurs de Christine & the Queens à partir de 2013, le jeune homme n’a cessé d’arborer ses divers talents dans le milieu artistique. Sa passion première ? La danse. Il s’amuse même quelques fois à se déhancher auprès de sa belle sur Instagram, dans la joie, la bonne humeur et l’humour.

 

Il a pour l’instant, dansé dans les clips de divers artistes, tels que Roméo Elvis (coucou Angèle), Thycaline ou encore la chaîne musique de Vice, Noisey.

 

Fort de sa créativité inépuisable, il aura même récemment réalisé la chorégraphie de sa dulcinée, pour « jalousie ». Petite touche mode, c’est la marque Rouje (détenue par l’influences Jeanne Damas) qui aura fourni le modèle de la robe présentée (la copine de Roméo Elvis étant une mannequin de la marque, le rapprochement se fait plutôt rapidement).

 

Assez contemporaine, sa danse permet de délivrer des émotions, des sensations parfois compliquées à transmettre à l’aide de simples paroles. Récemment, dans l’émission La France A Un Incroyable Talent, un jeune duo a présenté une chorégraphie relatant les violences conjugales. Les gestes, ici clairement plus fort que les mots. Ayant découvert le breakdance à l’âge de 7 ans, les mouvements street et percutants se ressentent encore aujourd’hui dans sa manière corporelle de s’exprimer.

 

 

Autre manière de s’exprimer corporellement, la mode. Depuis 2015, Léo et un ami on créé la marque de streetwear Walk In Paris. Fraîche et colorée, la marque affiche déjà de très bons retours et mériterait selon moi une exposition bien plus importante. Le rappeur Roméo Elvis (et donc frère d’Angèle) ayant atteint une notoriété impressionnante ces dernières années, la pub se fait donc, bien plus rapidement. Et ils le méritent ! Les coloris et les motifs sont osés, et ça fait du bien. Ci-dessous un petit texte écrit par Léo, pour décrire sa marque sur Facebook.

© Walk In Paris
© Walk In Paris

« mon corps est détendu sur les trottoirs de béton dur,

à deux pas des pavés vers les rêves de plaines étendues,

je me promène.

ma fiole frôle mes lèvres,

merveille d’un soir quand la métamorphose à lieue,

rue des Vignoles,

entre deux questions, tel un fou à lié,

je suis un siphon, faisant disparaître marin, mer et voilier.

je ris car ma solitude n’a d’égal que de ma marche,

elle ne me blesse guère pourtant,

abandonné à des ruelles sombres,

mon ombre disparaît,

noir; lumière, de derrière les portants.

Mon coeur bat Paris, mes jambes engourdies suivent la nuit,

les passants impatients fuient la capitale.

mon regard est lointain, mon trajet est infini. »

 

 

Walk, walk, walk… Partout du walk ! La raison ? Elle est simple. Léo a une autre passion, se balader dans l’antre de la plus belle ville du monde, Paris (comme vous avez dû le comprendre juste au-dessus). Enfin, il va même jusqu’à parler de « walkance » afin de décrire le fait qu’à chaque écoute, ce dernier ne peut s’empêcher de danser.

 

 

On terminera ce papier sur l’un des morceaux favoris de Léo Walk (avoué à Paulette magazine en 2016), et que l’on apprécie fortement : Veridis Quo de Daft Punk. 

 

Related posts

Pink Floyd qui pique ton coeur

Anna Trentin

Aleksandir – « Yamaha »

Cléo

Leave a Comment

BEAT STYLE MAKERS
%d blogueurs aiment cette page :