On se refait les couleurs tendances de cet hiver avec notre sélection Colors

Afin de signer l’arrêt de mort de ce qu’on appelait encore il y a quelques jours l’été, Beat Style Makers a décidé de vous mettre les deux pieds dans l’automne, et la tête dans les couleurs. La Fashion Week fraîchement clôturée, il s’agirait désormais de se remettre les idées au clair quant aux tendances couleurs à adopter cet hiver. Quoi de mieux alors que la chaîne Youtube Colors pour vous guider, tout en musicalité.

N’allons pas nous enfoncer dans les diverses gammes de couleurs mais concentrons nous plutôt sur les couleurs fortes, celles qui feront la différence au premier coup d’oeil. Elles sont quatre (comme les saisons ? Non, ne partons pas trop loin), elles détonnent et électrisent tout autant que les artistes sélectionnés.

À la vue des différents défilés, celui de notre cher et tendre Raf Simons pour Calvin Klein est apparu comme le plus clair et significatif quant aux couleurs ici présentées. Entre Colors et CK, nous pourrions donc parler d’une ambiance CCKlan pour ce papier de rentrée. -Humour douteux vous dites ?-

 

Le jaune avec DUCKWRTH – THROWYOASSOUT

 

Quoi de me mieux que la couleur du soleil pour se conforter dans l’idée que même contre vents et marées, on peut toujours briller. Malgré quelques  « petites » significations négatives telles que l’adultère, le mensonge ou bien encore la maladie, le jaune restera pour toujours la couleur de la joie, de la chaleur et de la puissance. Elle réchauffe les coeurs et les esprits, et ce de 0 à 30°.

Mais alors qui de mieux que DUCKWRTH pour illustrer toute cette subjectivité ?

Comme le qualifiait le magazine I-D, ce rappeur « punk et hippie » venu de Los Angeles n’a de cesse de nous diffuser son énergie positive. Artiste basé sur le hip-hop, rien ne l’empêche de s’évader au creux de la soul, de la funk et de l’éclectro, bien au contraire. Riche de son parcours et de ses influences, le mélange se traduit par une musique solaire, rythmée, mais surtout enthousiasmée. Rien n’arrive par hasard, et le choix de Colors en terme de couleur se veut plus que juste justifié.

 

Calvin Klein

 

Le look Calvin Klein illustre en plus du jaune, une des tendances matière phares de la saison : le knitwear. On se met l’aise à l’intérieur, comme à l’extérieur.

 

L’orange avec Swing – Canopée

 

On continue encore d’en faire des tartines, mais on ne peut pas nier le fait que la scène Belge est loin de s’essouffler. Swing, membre du collectif L’Or du Commun, commence depuis cette année à prendre son envol avec son premier Ep solo « Marabout ». Ici représenté par le orange, le choix prend une fois de plus tout son sens : (joie), créativité, communication et optimiste. En plein dans le mille comme on dit.  Armé de ses plus fines punchlines et d’une énergie presque indécente, on ne peut qu’admirer le travail proposé. Le flow reste incertain (comme pour beaucoup des nouveaux artistes Belges, si vous voulez mon avis), mais l’envie, et la bonne vibe qui en ressortent se traduisent par une prestation plus que sympathique. 

 

Calvin Klein

 

Une fois n’est pas coutume, la silhouette Calvin Klein affiche une autre tendance au compteur : le style workwear. On recycle les bleus de travail de nos ancêtres, et on twist ça avec des couleurs aujourd’hui dites « modernes ». Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est une appropriation d’histoire / de vécu comme on parlerait d’appropriation culturelle, mais plutôt que c’est une manière de ne pas oublier et de rendre hommage à tout ce que nous avons dans le sang.

 

Le violet avec Eliza – Wasn’t Looking

 

 

Perte d’objectivité dans 3, 2, 1… Enfin ! On n’aurait pas pu me faire meilleure surprise que de remettre cette couleur sous le feu des projecteurs. Souvent reniée ou incomprise, cette couleur en dit pourtant long sur notre société ! Rêve, paix, amitié, méditation… Cela ne serait pas la plus belle des manières de contrer le doute, la crainte ambiante mondiale ? L’heure est plus que jamais à la réflexion pour un monde plus doux, plus logique. Forte de sa personnalité détonnante, elle renvoie aussi une image de l’inconnu, de l’anormal et de la différence. Aujourd’hui, chacun tente en vain de faire entendre et de faire comprendre sa pensée, quelle soit normée, ou non. Le violet est selon moi un appel à la mixité, à la liberté d’expression (orale comme physique). Un entre deux où traditionnels et extravertis cherchent encore à comprendre commencer évoluer ensemble. Bien plus anciennement couleur du demi-deuil, nous pourrions nous enfoncer dans les théories et en conclure que le monde nouveau, bienveillant, est peut-être à venir. Du moins nous croisons les doigts !

Ici accompagné de la chanteuse Londonienne Eliza Doolittle, le violet s’allie à une voix pure et affirmée, on est là pour écouter, pour admirer. Les artifices musicaux ont disparus, à part un semblant de rythme en fond, tout le travail est fait par la jeune femme. 

 

Calvin Klein

 

Le look Calvin Klein reprend une fois de plus la tendance du Knitwear, qui n’est alors plus à présenter. On revient grassement dans le passé en terme d’inspirations, comme on adore le faire, en réalité depuis toujours. 

 

Le rouge avec Chefket – Aufstehen

 

Et oui. Encore le rouge. Toujours le Rouge.

Amour, chaleur, sexualité, triomphe; mais aussi colère, interdiction ou danger. Clairement, l’heure n’a pas encore sonné pour cette couleur, indéniablement la plus représentative de l’atmosphère de notre planète. La mode évolue au fil des saisons, mais surtout au fil des avancées et de l’évolution du monde moderne. Le jaune, le orange, le violet viennent tempérer et annoncer les mentalités à adopter, face à la dureté du rouge, alliant alors amour, et haine. Sacré bazar me direz-vous, surtout si l’on sait que, bien évidemment, les autres couleurs de l’arc-en-ciel sont aussi présentent sur les catwalks. C’est pour moi la meilleure manière de traduire qu’en effet, c’est le bordel un peu partout; tout le monde s’efforce de s’offrir le droit à la parole et à l’action, tout en faisant face au moeurs et aux habitudes de chacun.

Hallo alle zusammen, quatrième nationalité mise à l’honneur, c’est l’heure du Berlin Calling version hip-hop avec Chefket. Discrets mais efficaces, les Allemands ont toujours su se frayer un chemin sur la route du rap international. Assez peu diffusés, ils n’en sont pas moins compétents. L’allemand se prête en plus, je trouve, incroyablement bien aux poésies et proses musicales de ce genre. 

Chefket vient donc nous conforter dans l’idée que cette langue apriori non gracieuse, et pourtant bien aussi lyrique que les autres ! Rien qu’en terme de musique savante, elle reste l’une des plus chantées.

Et ce sera monsieur Raf Simons en personne pour exprimer cette couleur, lui aussi toujours au chaud dans un pull bien confortable.

 

Raf Simons

 

En somme

Le ciel aura beau prouvé que les nuages sont au plus près de toi, les couleurs phares de cette saison prennent le contre-pied et prouvent qu’à l’intérieur, tout le monde n’a besoin que d’une chose : d’amour (et je ne parle pas de votre dernière relation en date). 

 

Cléo Ravisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *